Pour l'étranger que je suis, il est encore assez difficile de comprendre tout le fonctionnement de la politique suédoise. Quoi qu'il en soit, alors que nous sommes à quelques semaines des élections (elles ont lieu le 17 septembre), voici l'état des lieux.

Deux alliances se partagent les 349 sièges du parlement suédois, le Riksdagen. A ma gauche, avec un passé au pouvoir qui remonte à 1917 (depuis cette date, les Sociaux-démocrates suédois sont au pouvoir exceptés en 76, 79 et 91), l'alliance Rouge/vert/rose entre tous les partis de la gauche est donnée de justesse gagnante aux prochaines élections (quoique les sondages donnent parfois l'autre alliance gagnante, enfin les sondages...). A ma droite l'alliance Chrétien/modérés/libéraux qui pour le première fois depuis bien longtemps est sur le point de faire pencher la Suède du côté obscur...

Partout en centre ville, les petites cabanes (en bois bien-sûr) des partis apparaissent avec comme décoration, les têtes des candidats, chaque jours devant une foule qui semble pas toujours très concernée, les militants prennent la parole à l'aide d'un microphone.

225gpjpgGöran Persson, le candidat de gauche et premier ministre actuel semble un peu s'essoufler au point de ne pas savoir s'il sera effectivement le premier ministre en cas de victoire de la gauche.

C'est même le modéré (mais dans l'alliance de droite) Fredrik Reinsfeldt qui est le plus populaire des candidatsfredrik.

Voilà. Je n'en sais pas vraiment plus pour l'instant.